Archives de catégorie : Economie

Recension : Terre et capital. Pour un communisme du vivant, Paul Guillibert, éditions Amsterdam, 2021.

Terre et capital - Pour un communisme du vivant de Paul Guillibert - Grand  Format - Livre - Decitre

L’ouvrage est la thèse de philosophie (remaniée) de Paul Guillibert (université Paris-Nanterre). Dans ce livre, l’auteur entend « actualiser le projet communiste » pour l’adapter à l’urgence climatique en intégrant les non-humains dans l’équation stratégique. Pour cela, il serait nécessaire de se libérer de certains présupposés qui sont associés à la notion de communisme telle qu’elle s’est développée à partir des écrits de Marx, à l’instar du productivisme. Il s’agit pour l’auteur de transformer l’ordre existant en prenant en compte les non-humains, en intégrant les conditions environnementales de l’histoire humaine. L’auteur défend un « communisme vivant » qu’il définit à partir de L’Idéologie allemande comme un mouvement « attentif aux formes immanentes du mouvement réel d’abolition de la valeur » 1. Pour Paul Guillibert, il faut « inscrire à l’agenda du communisme la défense des ‘communs multispécifiques’ » 2. Il entend ainsi tracer une troisième voie entre l’anti-naturalisme des sciences sociales et le naturalisme naïf du retour à la terre.

Continuer la lecture

Introduction à Marx, Pascal Combemale, La Découverte, 2006 (2018).

Introduction à Marx - Pascal Combemale | Cairn.info

Parsemé d’encadrés mettant le focus sur des notions-clés en proposant des synthèses sur les débats actuels et anciens sur ces notions, l’ouvrage déroule l’oeuvre et la vie de Marx sans considérer son œuvre « comme un système clos, achevé, sans failles » 1. Cette approche de l’évolution de la théorie et de la critique de Marx est essentielle et peut correspondre à une certaine analyse de l’élaboration du Capital en deux phases: la première étant celle des six livres, qui s’étend des années 1850 aux années 1861-1863, incluant les Grundrisse, la Contribution et les Théories sur la plus-value, et la seconde, le Capital en quatre livres, s’étendant de 1863 à 1881, incluant les Notes sur Wagner 2. Cependant, l’auteur ne parvient pas toujours à tenir cette promesse  dans sa « reconstruction », il identifie par exemple un « fil directeur » qui pourrait être la « critique de l’aliénation, à condition de ne pas en faire un invariant anthropologique » 3.

Continuer la lecture

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich, juillet 2020

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich

 

Translated from the German by Alexander Locascio

Ever since the coronavirus started keeping the world on edge, there have been arguments about how to interpret what’s happening. [1] From the far-right, we’ve been getting primarily absurd conspiracy theories. Liberal conservatives such as the historian Paul Nolte [2] regard it as the greatest rupture since the end of the Second World War, but have problems determining more precisely what the content of this rupture is.

Continuer la lecture

Value-Form Theory: A bibliography

Extracted from: matcomindpol

Value-Form Theory

Marges de Marx, par Frédéric Monferrand au sujet de Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie

Incontournable publication de textes sur et de Marx, dans un format original, mais qui permet de restituer une pensée complexe et riche, Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie fera l’objet d’une note de lecture du site liremarx. En attendant celle-ci, nous relayons ce compte-rendu de lecture de Frédéric Monferrand publié en juin 2020 dans La vie des idées, à lire donc ici.

N’hésitez pas non plus à consulter l’excellent site internet de l’éditeur consacré à cet ouvrage, ici.

 

Theorizing the Long Crisis: 1973-Present: A bibliography.

Extracted from: mindcominpol

Theorizing the Long Crisis: 1973-Present

Continuer la lecture

On Crisis and Capitalis Circle : A bibliography [ENG]

 

Extracted from matcomindpol

 

Salaire, Prix et Profit, présentation – résumé

Salaire, prix et profit - Karl Marx - BabelioSalaire, Prix et Profit, c’est un petit bouquin d’à peine 70 pages qui ne paie pas de mine. Et pourtant, c’est dans les grandes lignes de cet essai que Marx esquisse sa théorie de la valeur : toute la valeur vient du travail. Toute ? Toute ; pas un kopeck ne lui échappe. Certes, mais à quoi ça sert ? A démontrer que le salariat, qui ne rémunère que partiellement le travail, ne se distingue du servage et de l’esclavage que par sa forme historique. Comme mode d’exploitation, il est impossible pour un socialiste de prétendre l’améliorer : la seule alternative est son abolition.

On frétille d’avance de savoir comment Marx parvient en quelques pages à vaincre les démons réformistes et les trade-unions à courte-vue. Ce n’est pourtant pas si compliqué…

Du site de l’Union pour le Communisme

Continuer la lecture

Notes critiques sur Friedrich List, 1845, Karl Marx

Ce texte écrit en 1845 n’a pas paru du vivant de Karl Marx. Le manuscrit même en est incomplet, et les éléments qui subsistent n’ont été publiés pour la première fois qu’en 1971. Il s’agit d’une critique du livre de Friedrich List Système national d’économie politique, publié en 18411. Nous publions des extraits de ces notes de Marx2 :

« Les choses les plus utiles, tel le savoir, n’ont pas de valeur d’échange. M. List aurait donc dû comprendre que la transformation des biens matériels en valeurs d’échange est l’œuvre de l’ordre social existant, la société de la propriété privée développée. L’abolition de la valeur d’échange est l’abolition de la propriété privée et du gain privé. En revanche, M. List est assez naïf pour concéder qu’avec la théorie des valeurs d’échange on peut « établir les concepts de valeur et de capital, profit, salaire, rente foncière, les décomposer en leurs éléments et spéculer sur ce qui pourrait influer sur leur hausse et leur baisse, etc., sans pour autant tenir compte des conditions politiques des nations ».

Lire la suite

La question charbonnière de William Stanley Jevons, Michel Robine, 1990 [ARTICLE]

La question charbonnière de William Stanley Jevons, Michel Robine, 1990

 

« Aux yeux de Jevons, l’épuisement des ressources charbonnières et ses conséquences économiques ressemblent au mécanisme décrit par Edward West, Malthus et Ricardo : une consommation croissante contrainte par des ressources fixes exploitées à rendements décroissants. Ayant exposé les conclusions des auteurs précédents, il montre qu’elles doivent être coordonnées et complétées. Les géologues indiquent que les réserves de houille sont limitées, et en donnent une estimation probable. La consommation de charbon suit une exponentielle, forme nécessaire de toute croissance non contrainte. Les rendements décroissants des mines de houille anéantiront bientôt la suprématie britannique. Tel est le thème de l’ouvrage, accueilli par des éloges de John Stuart Mill et du chancelier de l’Échiquier Gladstone. Ils avaient vu l’intérêt de ce livre, et ses conséquences politiques.

 

Lien vers l’article

Raphaële Chappe: Rosa Luxemburg: The Accumulation of Capital 100 Years Later + transcription/traduction en français

couvertureRaphaële Chappe: Rosa Luxemburg: The Accumulation of Capital 100 Years Later,

Recorded at: Second International Marxist-Feminist Conference, Academy of Fine Arts Vienna On: 8th October 2016.

Ci-dessous la transcription en français de la conférence.

 

 

 

 

Continuer la lecture

Compte rendu: Christophe Darmangeat, Le Profit déchiffré. Trois essais d’économie marxiste, 2016

Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque (suivi d’un entretien avec Christophe Darmangeat) paru sur le site dissidences

Le premier des trois essais est également le plus long et le plus intéressant. Il est consacré au mystère du profit, ou pourquoi une marchandise réussit à valoir plus que la valeur des éléments qui ont concouru à son élaboration. Débutant par des rappels bien utiles, sur le capital fixe et circulant, sur le salaire direct ou socialisé (à ce sujet, Christophe Darmangeat rejette la distinction illusoire entre cotisations patronales et salariales), il part du postulat selon lequel le profit, sous toutes ses formes, n’est que l’autre nom du revenu de la propriété. Les calculs qu’il propose tendent à évaluer la répartition de la valeur ajoutée, en France, à 75% pour les salaires et 25% pour le profit. Lire la suite

Pour commencer avec Marx – Les textes de Marx sur la critique de l’économie

Compliqué de s’y retrouver dans tous les manuscrits de Marx, entre ceux publiés ou non, ceux qui ont été retravaillés, le rapport entre les différentes versions, etc. C’est pourquoi nous mettons en ligne une série de courtes présentations de textes introduisant les principaux textes sur la critique de l’économie de Marx. D’après Michael Heinrich, Die Marxschen Texte zur Ökonomiekritik, unveröffentlichtes Seminarmaterial, Berlin 2000, à retrouver en allemand ici.

Continuer la lecture

Comment mettre en place et animer un cercle de lecture du Capital?

Comment mettre en place et animer un cercle de lecture du Capital?

Focus sur une question qui comporte des aspects avant tout pratiques. Ce document a été élaboré par le Cercle de lecture Karl Marx de Toulouse.

 

Forme

Quelle fréquence ?

Michael Heinrich propose des séances rapprochées (hebdomadaires) et courtes (2h) plutôt que de longues séances espacées. Dans le choix des dates, il faut veiller aux vacances et ne pas hésiter à sauter une semaine de temps en temps, nous avons fait « naturellement » des blocs de 3 séances, suivis d’une semaine de pause.

Où ?

Continuer la lecture