Archives de catégorie : Michael Heinrich

Recension de Critique de l’économie politique. Une introduction aux trois livres du Capital de Marx de Michael Heinrich par Estela Fernández Nadal

Critique de l'économie politique Une introduction au Capital de Marx -  broché - Michael Heinrich, Ivan Jurkovic - Achat Livre | fnac

Le texte qui suit est une recension de l’édition espagnole du livre de Michael Heinrich Critique de l’économie politique. Une introduction aux trois Livres du Capital de Marx paru en France en novembre 2021 aux éditions Smolny. 

Le livre de Michael Heinrich a le double mérite d’être une médiation permettant d’accéder à l’œuvre-phare de Karl Marx, rédigée dans une langue claire et accessible, et d’en proposer, dans le même temps, une interprétation dense et érudite. Non seulement l’auteur évite les simplifications et les schématismes, mais en outre il pénètre les complexités et les paradoxes de la pensée marxienne qui ont été la source de discussions et de polémiques inépuisables ; enfin, il apporte toujours une position argumentée et fiable, solidement ancrée dans une profonde connaissance des textes de Marx.

Continuer la lecture

La logique de l’apparence chez Marx. Sur l’interprétation de Clara Ramas San Miguel du fétichisme et de la mystification capitalistes, par Óscar Cubo Ugarte

Depuis la traduction en langue espagnole des œuvres de Michael Heinrich a lieu un véritable renouveau de la lecture de Marx dans le monde hispanophone. Cet article rend compte des articulations principales des lectures qui en résultent, en particulier celle proposée par Clara Ramas San Miguel.

RÉSUMÉ. Les notions de fétichisme et de mystification constituent les deux aspects fondamentaux de l’analyse par Marx des formes d’apparence propres aux sociétés capitalistes. Ces concepts ont une valeur architectonique dans la structure interne du projet de Marx d’élaborer une critique de l’économie politique. Ce travail prétend exposer et discuter les apports interprétatifs ouverts par le livre de Clara Ramas San Miguel, Fétiche et mystification capitalistes. La critique de l’économie politique de Marx, publié en 2021 aux éditions Siglo XXI.

Continuer la lecture

Une nouvelle lecture de Marx : Michael Heinrich, par Óscar Cubo Ugarte

Récension du livre de Michael Heinrich, Critique de l’économie politique. Une introduction aux trois livres du Capital de Marx, faisant suite à sa parution en Espagne en 2008, article publié dans Logos. Anales del Seminario de Metafisica, vol. 42, 2009.

La parution en castillan du texte du professeur Michael Heinrich (Freie Universität Berlin) aux éditions Escolar y Mayo est une double raison de se réjouir pour le lecteur hispanophone : en premier lieu, parce que c’est la première parution en castillan d’un texte de Michael Heinrich, qui est l’un des auteurs les plus remarquables de ce que l’on connaît en Allemagne comme la « nouvelle lecture de Marx ». Et en second lieu, parce qu’est mise à la disposition du public une splendide traduction en espagnol de César Ruiz Sanjuán, qui est à la fois le prologue et la contextualisation de l’œuvre et du travail du professeur évoqué. Il s’agit d’une lecture critique des trois volumes du Capital de Karl Marx qui se distancie clairement du « marxisme dogmatique » et de ses simplifications économicistes et déterministes, lesquelles firent de cette œuvre de K. Marx la source d’inspiration principale d’une « économie politique marxiste » qui servit à justifier la réalité politico-sociale de ce qu’on a appelé le « socialisme réel ».

Continuer la lecture

La théorie de la forme et le développement des formes : Fétichisme, méthodologie et théorie sociale dans les nouvelles lectures de Marx, Par Chris O’Kane

Par Chris O’Kane 1

Introduction

À bien des égards, le livre Sur le marxisme occidental de Perry Anderson est emblématique du traitement du marxisme occidental, du moins dans la littérature anglophone. Comme les contributions de Jay et Jacoby, pour Anderson, le marxisme occidental a pris fin dans les années 1960. Si l’on peut dire qu’une telle périodisation enregistre le recul de Marx par ceux qui se sont appropriés l’héritage du marxisme occidental – comme la deuxième génération de la théorie critique de l’École de Francfort – ou ceux qui ont rejeté ses « méta-récits » pour un ensemble de méta-récits plus suspects – c’est-à-dire la condition postmoderne – elle néglige aussi les développements souterrains ultérieurs de la pensée marxiste. Néanmoins, la comparaison que fait Anderson, entre parenthèses, entre Theodor W. Adorno et Louis Althusser peut être considérée comme apportant un éclairage sur les similitudes frappantes entre les deux nouvelles lectures de Marx élaborées par les étudiants d’Adorno et d’Althusser, qui ont été effectivement ignorées par les chercheurs anglophones (et francophones ?). Dans ce qui suit, j’étaye ces similitudes. Je tente également d’ébranler les motifs d’incompatibilité entre ces nouvelles lectures. Enfin, j’indique certaines façons dont ces deux nouvelles lectures ont été utilisées pour se compléter de façon fructueuse dans la récente théorie marxienne allemande.

Continuer la lecture

Relire Engels. Retour sur la recension engelsienne de la Contribution à la critique de l’économique politique de Marx, par Michael Heinrich

Friedrich Engels — WikirougeRelire Engels. Retour sur la recension engelsienne

de la Contribution à la critique de l’économique politique de Marx

Michael Heinrich

Traduction parue sur le site de Contretemps avec pour titre « Comment faire la critique de l’économie politique ? Relire Engels (et Marx) »

Friedrich Engels est né le 28 novembre 1820 à Barmen (actuellement Wuppertal). Ami et collaborateur indéfectible de Karl Marx, inlassable militant révolutionnaire, il a très longtemps été considéré à l’égal de Marx comme l’un des fondateurs du marxisme. Pourtant, au XXe siècle, dans le marxisme hétérodoxe occidental, Engels a régulièrement été critiqué: il serait en effet à l’origine de la déviation scientiste et dogmatique du marxisme, et de ce fait responsable de tout ce qu’il y aurait à rejeter dans le marxisme. 

Continuer la lecture

About the movie The young Karl Marx, Michael Heinrich, 2018

The Young Karl Marx

Written in English by Michael Heinrich; edited by Alex Locascio. on MR online: here

This a very professional movie made by a leftist director (Raul Peck), starring a number of rather good actors. It covers the time between 1842, when Marx was the chief editor of the Rheinische Zeitung, and early 1848, when the “Communist Manifesto” was finished. The movie focuses not only on the friendship between two young men whose theories became later enormously influential, Karl Marx and Frederick Engels; it also considers the relationships of these two men with their female partners, Jenny von Westphalen and Mary Burns, and the important role these women played. Compared with some older productions from Soviet Union and East Germany, this movie is much better in all respects.

Continuer la lecture

Michael Heinrich, Valeur, fétichisme et domination impersonnelle, transcription de conférence

Le site cominsitu.wordpress réunit quelques vidéos de conférences disponibles de Michael Heinrich ici. Ces vidéos en anglais feront l’objet de résumés en français pour en faciliter l’accès.

Voici un résumé de la première: Michael Heinrich: Value, fetishism and impersonal domination.

Continuer la lecture

Recension de Michael Heinrich An Introduction to the Three Volumes of Karl Marx’s Capital

Recension par Chris O’Kane de Michael Heinrich, An Introduction to the Three Volumes of Karl Marx’s Capital

Monthly Review Press, New York, 2012. 240pp., $15.95 pb

Publié sur Marx & Philosophie Review of Books, le 2 janvier 2013

Michael Heinrich is a leading exponent of what is known as the New German Reading of Marx which interprets the theory of value that Marx presents in Capital as a socially specific theory of impersonal social domination. He is a collaborator on the MEGA edition of Marx and Engel’s complete works and has published several philological studies of Capital. He has also authored a major theoretical work on Marx’s theory of value, The Science of Value, which is forthcoming in the Historical Materialism book series. Heinrich advocates a monetary interpretation of Marx’s theory of value in both these types of work. A few of Heinrich’s shorter pieces on specialist topics, such as ‘Engels’ Edition of the Third Volume of Capital and Marx’s Original Manuscript’ and ‘Capital in general and the structure of Marx’s Capital. New Insights from Marx’s Economic Manuscripts of 1861-63’, have been translated. An Introduction to all Three Volumes of Capital is his first full-length work to appear in English.

Continuer la lecture

Recension de Michael Heinrich Karl Marx and the Birth of Modern Society: The Life of Marx and the Development of His Work (Volume I: 1818-1841)

Recension par Chris Byron de Michael Heinrich, Karl Marx and the Birth of Modern Society: The Life of Marx and the Development of His Work (Volume I: 1818-1841)

Monthly Review Press, New York, 2019. 390 pp., $34 pb

Publié sur Marx & Philosophy Review of Books, le 3 juin 2020

Michael Heinrich opens the first volume of his biography on Marx and the modern society he grew up in by noting that ‘Marx probably would not have wanted a biography, and certainly not one planned for multiple volumes’ (9). Seeing as Marx did not desire a personal biography, and that dozens already exist, Heinrich’s project raises the question: why write this book at all? While this review will diverge from the ubiquitous praise being offered elsewhere and offer some slightly critical commentary, it can confidently be said that Heinrich’s completed biographical series will easily eclipse previous Marx biographies. In fact, it is doubtful that the problems outlined below will reemerge in subsequent volumes.

Continuer la lecture

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich, juillet 2020

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich

 

Translated from the German by Alexander Locascio

Ever since the coronavirus started keeping the world on edge, there have been arguments about how to interpret what’s happening. [1] From the far-right, we’ve been getting primarily absurd conspiracy theories. Liberal conservatives such as the historian Paul Nolte [2] regard it as the greatest rupture since the end of the Second World War, but have problems determining more precisely what the content of this rupture is.

Continuer la lecture

Bibliographie de Michael Heinrich

Sur cette page de liremarx, vous trouverez la bibliographie la plus complète aujourd’hui de Michael Heinrich. L’importance de sa contribution ainsi que les fils rouges de ses recherches en ressortent d’autant plus aisément. Vous trouverez les liens actualisés vers ses textes en différentes langues, encore trop peu malheureusement en français. A consulter ici.

La fonction de la katabase chez Marx. Observations sur Dante, l’éthique et l’enfer

La fonction de la katabase chez Marx.
Observations sur Dante, l’éthique et l’enfer

Moment clé du passage du monde des vivants aux enfers, avec des demi-dieux pouvant revenir, la katabase antique subit une profonde transformation avec le christiannisme, faisant de la résurrection du Christ autre chose qu’un retour d’un individu identique vers le monde des vivants. Par les témoignages des apôtres, ce retour apparaît comme une véritable métamorphose amenant ceux qui l’avaient connu à ne pas le reconnaître. La katabase intervient chez Marx par le biais de Dante, qui en fait une version traversée d’humour, notamment dans le rapport du poète à la tradition antique (Virgile).

Continuer la lecture

Classe, lutte de classe et déterminisme historique, Michael Heinrich

Extrait du livre de Michael Heinrich, Kritik der politischen Ökonomie. Eine Einführung (Critique de l’économie politique. Une introduction), chapitre 10.3. Le chapitre 10 dont cet extrait est la troisième et dernière partie, s’appelle Le fétichisme des rapports bourgeois. Traduction inédite. 

De nombreux courants du marxisme traditionnel ont compris l’analyse de Marx comme étant avant tout une analyse de classe et de la lutte entre bourgeoisie et prolétariat. Pour la majorité des conservateurs et des libéraux aujourd’hui, les concepts de « classe » et en particulier celui de « lutte de classes » sont « idéologiques », ce qui ne veut rien dire de plus que « non-scientifiques ». En règle générale, c’est surtout à gauche que l’on utilise ces concepts. Il est important de rappeler tout d’abord que le « discours de classe » n’est en aucun cas spécifique à la contribution de Marx. Déjà avant lui, les historiens bourgeois parlaient de classes et de lutte de classes, et David Ricardo, le plus important représentant de l’économie politique classique, avait même dégagé que les trois grandes classes des sociétés capitalistes (capitalistes, propriétaires fonciers et travailleurs) avaient des intérêts fondamentalement opposés.

Continuer la lecture

New readings and new texts: Marx’s Capital after MEGA2, Michael Heinrich, 2017, [VIDEO] [ENG]

New readings and new texts: Marx’s Capital after MEGA2 [ENG]

Dans cette conférence, Michael Heinrich présente le travail de la MEGA2 et les avancées que représente les nouvelles parutions. Il inscrit alors sa recherche dans la tradition de la Neue Marx Lektüre et précise en quoi il se distingue de cette école de lecture de Marx, notamment la question de la possibilité de la « reconstitution » de l’oeuvre de Marx, qu’il estime, lui, impossible et donc à ne pas garder comme telos dans notre lecture de Marx. Il explicite la nécessité de penser à nouveau l’utopie aujourd’hui.

 

Pourquoi revenir à Marx?, extrait de Critique de l’économie politique, Une introduction, Michael Heinrich

Pourquoi revenir à Marx? Michael Heinrich

La contestation sociale renaît. Les mouvements contestataires apparus lors des dernières décennies sont très diversifiés et sont, pour la plupart, critiques de la mondialisation. Les échanges lors du contre sommet de Seattle en 1999 ou encore de celui du G8 à Gênes en 2001 sont d’ores et déjà devenus les symboles du renouveau de la résistance contre le capitalisme. Cependant, c’est à présent aussi au-delà du cercle traditionnel de la gauche que les conséquences destructrices d’un capitalisme « débridé » sont discutées.

Continuer la lecture

Ambivalences: Présentation de La science de la valeur, 2020

Ambivalences: Présentation de La science de la valeur

Dans La science de la valeur, Michael Heinrich retrace l’évolution de l’œuvre de Marx dans le cadre d’analyse du développement historique des sciences, la resituant ainsi par rapport à la science économique que ce dernier entend critiquer. Partant des concepts de « paradigme » (au sens de Kuhn) et de « méthodologie des programmes de recherche » (Lakatos), il propose celui de « champ théorique » afin de rendre compte de la nature de la geste marxienne pour l’économie. Ceci permet à Michael Heinrich d’appréhender le discours scientifique au niveau des suppositions implicites qui conditionnent la structure et la conceptualisation de son objet. Il met ainsi en évidence que le corpus marxien représente, avec ses phases d’évolution, une révolution épistémologique qui porte en elle de nouveaux concepts de science et de réalité. Et Marx opère une telle révolution en ce qu’il ne critique pas des théories isolées, mais bien la science économique dans son ensemble.

Continuer la lecture

Marx et le « marxisme »

Résultat de recherche d'images pour "marxismes"Marx et le « marxisme »

Extrait de Critique de l’économie politique, une introduction, traduit par I.J.

Karl Marx (1818-1883) est né à Trèves dans une famille de la petite bourgeoisie intellectuelle, son père était avocat. Marx étudia le droit à Bonn et Berlin, mais surtout la philosophie de Hegel (1770-1831) alors dominante en Allemagne et celle des Jeunes Hégéliens (un groupe radical d’étudiants de Hegel).

Continuer la lecture

Qu’est-ce que le capitalisme ?, extrait de Critique de l’économie politique, une introduction, Michael Heinrich

Résultat de recherche d'images pour "naissance du capitalisme"

Extrait de Critique de l’économie politique, une introduction, Michael Heinrich

Traduit par I.J.

Les sociétés contemporaines sont traversées par de nombreux rapports de domination et d’oppression qui prennent différentes formes. On trouve des rapports de genre asymétriques, des discriminations racistes, d’énormes différences en termes de propriété avec une influence sociale correspondante, des stéréotypes antisémites, la discrimination de certaines orientations sexuelles. Quant à déterminer la manière dont ces rapports de domination s’articulent les uns aux autres et en particulier si l’un d’eux est plus fondamental que les autres, cela a fait l’objet de nombreux débats. Si par la suite les rapports de domination et d’exploitation d’origine économique seront au premier plan, ce n’est pas parce qu’ils seraient les seuls « valides ». Par ailleurs, on ne peut pas parler de tous en même temps. Dans la critique de l’économie politique de Marx, il s’agit en premier lieu des structures de la société capitaliste, c’est pourquoi elles sont au centre de cette Introduction. Pourtant, il ne faudrait pas s’abandonner à l’illusion qu’avec une analyse des fondements du mode de production capitaliste tout soit déjà dit au sujet des sociétés capitalistes.

Continuer la lecture

Michael Heinrich Die Marxschen Texte zur Ökonomiekritik, unveröffentlichtes Seminarmaterial, Berlin 2000

Aus der Internet-Website: http://www.oekonomiekritik.de/

Von seinem Hauptwerk Das Kapital hat Marx nur den ersten Band selbst veröffentlicht, die Bände zwei und drei blieben unvollendet und wurden erst nach Marx Tod von Engels aus dem Nachlass herausgegebenen. Da das Kapital ein Fragment blieb, wird immer wieder auf andere Texte von Marx zurückgegriffen, von denen die meisten ebenfalls unveröffentlicht und unvollendet sind. Da Marx eine bestimmte Entwicklung durchgemacht hat und manche Auffassungen revidierte oder veränderte, sollte bei allen Schriften berücksichtigt werden, in welcher Phase dieser Entwicklung sie entstanden sind. Die folgende Übersicht über die für die Ökonomiekritik wichtigsten Texte, soll dazu eine erste Orientierung bieten.

Continuer la lecture