Relire Engels. Retour sur la recension engelsienne de la Contribution à la critique de l’économique politique de Marx, par Michael Heinrich

Friedrich Engels — WikirougeRelire Engels. Retour sur la recension engelsienne

de la Contribution à la critique de l’économique politique de Marx

Michael Heinrich

Traduction parue sur le site de Contretemps avec pour titre « Comment faire la critique de l’économie politique ? Relire Engels (et Marx) »

Friedrich Engels est né le 28 novembre 1820 à Barmen (actuellement Wuppertal). Ami et collaborateur indéfectible de Karl Marx, inlassable militant révolutionnaire, il a très longtemps été considéré à l’égal de Marx comme l’un des fondateurs du marxisme. Pourtant, au XXe siècle, dans le marxisme hétérodoxe occidental, Engels a régulièrement été critiqué: il serait en effet à l’origine de la déviation scientiste et dogmatique du marxisme, et de ce fait responsable de tout ce qu’il y aurait à rejeter dans le marxisme. 

Continue reading

Lexique Marx – I, de Louis Janover et Maximilen Rubel – Avant propos des éditeurs

Les régimes d’oppression et d’exploitation qui se réclamaient du marxisme pour légitimer leur politique ont pour la plupart disparu 1, mais ils ont laissé dans leur sillage une confusion dans les idées critiques que l’absence de référence directe n’a souvent fait qu’aggraver. Cette confusion touche tout à la fois à la méthode d’exploration du réel (le « mensonge déconcertant » dont parlait Anton Ciliga 2 ayant la vie dure et faisant des rejetons étonnants dans le monde moderne) et à ce que nous pourrions appeler la « mise en perspective » : la capacité à se situer et à se reconnaître dans un processus de transformation sociale à vocation révolutionnaire — bref un authentique projet d’auto-émancipation des exploités, et partant, de l’humanité elle-même.

Continue reading

About the movie The young Karl Marx, Michael Heinrich, 2018

The Young Karl Marx

Written in English by Michael Heinrich; edited by Alex Locascio. on MR online: here

This a very professional movie made by a leftist director (Raul Peck), starring a number of rather good actors. It covers the time between 1842, when Marx was the chief editor of the Rheinische Zeitung, and early 1848, when the “Communist Manifesto” was finished. The movie focuses not only on the friendship between two young men whose theories became later enormously influential, Karl Marx and Frederick Engels; it also considers the relationships of these two men with their female partners, Jenny von Westphalen and Mary Burns, and the important role these women played. Compared with some older productions from Soviet Union and East Germany, this movie is much better in all respects.

Continue reading

« Mega-Mega » : le combat continue – Thomas Marxhausen , 2006

Texte paru dans la revue Nouvelles fondationS qui retrace l’histoire et les enjeux qui entourent cette publication.

La publication de tous les projets, œuvres, extraits, correspondance et autres témoignages légués par Karl Marx et Friedrich Engels dans une édition commune Marx-Engels (MEGA) a une longue histoire, qui est loin d’être terminée.

On distingue entre la « première » MEGA (MEGA I) qui, commencée en Union soviétique dans les années 20, fut interrompue à la décennie 30, et la « deuxième », (MEGA II), dont les premiers volumes sont parus en 1975. Cette dernière édition a été poursuivie après 1990, sur la base d’une autonomie dirigée et de principes éditoriaux modifiés; il convient donc de se demander si l’édition commune des œuvres complètes peut encore avoir le sigle « MEGA ».

Pour l’histoire proprement dite : depuis l’accès aux archives russes et la possibilité de reconstituer les événements, la fin de la première MEGA est souvent décrite comme « tragique ». À juste titre car, dans les années 30, une grande partie des chercheurs de l’institut Marx-Engels de Moscou, ainsi que son directeur, David Riazanov, ont été jetés en prison et/ou condamnés à l’exil, et nombre d’entre eux ont été assassinés. Pour tragique que soit cette histoire, elle est très symptomatique, car la publication de l’ensemble de l’héritage de Marx et d’Engels était « intrinsèquement » suspecte : leurs œuvres en contradiction avec l’image officielle de l’histoire russe ont constamment été mises à l’index, telle la publication du « Die auswärtige Politik des russisches Tsarentums » (La Politique étrangère du tsarisme russe; d’Engels « interdite » par Staline en 1934. En 1952, « Blücher », également d’Engels, ne put être réimprimé en Allemagne, car il « éludait » le rôle de l’armée russe dans la chute définitive de Napoléon en 1813-14. En 1960, le Soviet déconseilla « catégoriquement » d’inclure dans l’édition complète des œuvres de Marx les « Revelations of the history of the 18th century », et au début des années 80, la publication des manuscrits et extraits de Marx sur la question polonaise se heurta de nouveau « à la violente opposition du directeur de l’Institut du marxisme-léninisme (IML) de Moscou ».

Lire la suite

Sommaire de la MEGA2

Marx-Engels-GesamtausgabeL’édition MEGA2 est la collection la plus complète des travaux de Marx et Engels publiée en allemand aujourd’hui. Le projet de publier les œuvres complètes des deux philosophes dans leur langue natale devrait ainsi demander plus de 120 volumes. La publication s’organise en quatre sections : ouvrages et articles (Werke, Artikel, Entwürfe), Le Capital (« Das Kapital » und Vorarbeiten), correspondance (Briefwechsel) et notes marginales (Exzerpte, Notizen, Marginalien). Seule la deuxième section est entièrement publiée. Les volumes futurs des troisièmes et quatrièmes sections sont seulement disponibles en numérique.

L’édition de référence utilisée le plus couramment reste tout de même encore les Marx-Engels Werke (MEW), on en vient de plus en plus à un référencement croisé, vu la grande qualité du travail effectué par les équipes de la MEGA.

Continue reading

Annonce conférence en ligne: Bicentenaire de la naissance d’Engels ([ENG]

On the occasion of Friedrich Engels’ 200th birthday, scholars and researchers around the world planned wide commemorations to remember and review his eminent spirit and achievements. German-speaking scholars also have a lot to share about Friedrich Engels. In the meantime, most of the work of the second Marx-Engels-Gesamtausgabe has been completed under the direction of the Berlin-Brandenburg Academy of Sciences and Humanities. MEGA2 particularly gives us important new insights into the life, time and work of Friedrich Engels.

Numerous conferences on Friedrich Engels were planned in Germany for 2020. Unfortunately, because of Covid-19, most of them have been cancelled or were held with the absence of planned Chinese speakers – e.g. the congress at the Bergische Universität Wuppertal.

The Online Forum „Talk to Engels“ is organized to fill in the regrettable gap.

The forum is initiated by the historian Eberhard Illner and the labor law expert Stefan Strassner

S’inscrire

Continue reading

Les premiers éditeurs de Marx et Engels en France (1880-1901), Jacqueline Cahen, 2011

Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique

Article paru dans les Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 114 | 2011, 20-37.

Qui sont les premiers éditeurs des traductions françaises de Marx et Engels ? Quels sont ces hommes qui, dans le dernier tiers du xixe siècle, vont ainsi permettre que commencent à circuler leurs œuvres et que se répandent leurs idées à travers ce média spécifique qu’est le livre ? La question pourrait sembler, à première vue, presque anecdotique tant il est vrai que – l’édition du Capital par Maurice Lachâtre en 1875 faisant figure d’exception – aucun ouvrage des deux fondateurs de la doctrine n’est publié avant 1880, et que l’on n’en compte que six (dont deux sont des popularisations du Capital) entre 1880 et 1894. Mais la situation change alors brusquement, avec l’entrée en lice d’éditeurs universitaires. De sorte que l’on assiste en revanche, au tournant du siècle, à une véritable floraison de titres.

Continue reading

Marx avant Marx, Recension par Sonia Dayan Herzbrun de Karl Marx et la naissance de la société moderne, Michael Heinrich.

Karl Marx und die Geburt der modernen Gesellschaft | CELLEHEUTE.DERecension parue le 19 janvier 2020 sur le site enattendantnadeau.fr

L’ouverture des archives a permis, depuis 1975, d’accéder progressivement à tous les textes de Marx et d’Engels, y compris des lettres et des manuscrits inédits, et d’en envisager l’édition. Ce que l’on appelle maintenant la MEGA2 (Marx-Engels-Gesamtausgabe) pourrait comprendre finalement plus de cent vingt volumes. Michael Heinrich a su exploiter cette mine pour révéler aux lecteurs des aspects inconnus de Marx, comme sa fréquentation des tavernes ainsi que ses essais poétiques, et faire revivre le monde dans lequel il évoluait, avec ses contraintes, ses espoirs, ses débats d’idées.

Continue reading

« Le Capital » aujourd’hui (Mattick, 1967)

https://bataillesocialiste.files.wordpress.com/2010/12/marxologie1967.jpgDébut d’un article de Paul Mattick paru dans Économies et Sociétés, Série S,  Études de Marxologie, N° 11 (Institut de science économique appliquée,  juin 1967, pages 49 à 67).

En écrivant Le Capital, Marx se proposait « de dévoiler la loi économique du mouvement de la société moderne » (1). Le centenaire du Capital offre une excellente occasion de juger la validité ou la non-validité de la loi hypothétique formulée par Marx quant à l’origine l’existence, l’épanouissement et la mort du système capitaliste. Aujourd’hui comme autrefois, sa justesse est encore controversée.

Continue reading

Richard Westra, Jan Hoff Marx Worldwide: On the Development of the International Discourse on Marx since 1965

Récension publiée sur Marx &  Philosophy Review Books

Jan Hoff’s Marx Worldwide provides a masterful examination of development trends in Marx studies from the 1960s to present. There is no other book I am aware of which covers its ground in terms of breadth and overcoming of language barriers; the latter in particular has acted as a huge impediment to circulation of innovative thinking in Marxism – sometimes blocking its spread for decades allowing theorizations to be inadvertently heralded as original in one linguistic region when, in fact, their problematic had initially been explored much earlier in another.

Continue reading

Lexique Marx: Etat / Anarchisme, de Louis Janover et Maximilien Rubel, 2020

ImageLe projet porté par le collectif d’édition Smolny se propose de réunir, en conservant un ordre qui soit cohérent avec le contenu même des articles, les articles de Maximilien Rubel et de Louis Janover qui devaient composer le Lexique de Marx, projet qui ne fut jamais complètement finalisé. À double titre : que se soit du fait que les articles « publiés » n’étaient pas considérés comme dans leur forme définitive, ou parce que d’autres encore sont restés complètement inédits. En effet, l’avertissement qui est reproduit au début du premier volume, affirme d’ailleurs que les articles tels qu’ils sont publiés dans les Études, ne sont que la matière qu’il faudra condenser pour arriver à la forme finale des entrées du Lexique, à paraître au Seuil… et qui ne vit donc jamais le jour. En fait, ces articles publiés sont très construits et, si ils ont parus dans les Études, on peut raisonnablement penser que les auteurs estimaient que sous cette forme ils étaient proches de l’objectif annoncé. Grâce à Louis Janover ce Lexique pourra être complété par les textes inédits qui ne sont pas parus dans les Etudes.

Continue reading

Michael Heinrich, Valeur, fétichisme et domination impersonnelle, transcription de conférence

Le site cominsitu.wordpress réunit quelques vidéos de conférences disponibles de Michael Heinrich ici. Ces vidéos en anglais feront l’objet de résumés en français pour en faciliter l’accès.

Voici un résumé de la première: Michael Heinrich: Value, fetishism and impersonal domination.

Continue reading

Recension de Michael Heinrich An Introduction to the Three Volumes of Karl Marx’s Capital

Recension par Chris O’Kane de Michael Heinrich, An Introduction to the Three Volumes of Karl Marx’s Capital

Monthly Review Press, New York, 2012. 240pp., $15.95 pb

Publié sur Marx & Philosophie Review of Books, le 2 janvier 2013

Michael Heinrich is a leading exponent of what is known as the New German Reading of Marx which interprets the theory of value that Marx presents in Capital as a socially specific theory of impersonal social domination. He is a collaborator on the MEGA edition of Marx and Engel’s complete works and has published several philological studies of Capital. He has also authored a major theoretical work on Marx’s theory of value, The Science of Value, which is forthcoming in the Historical Materialism book series. Heinrich advocates a monetary interpretation of Marx’s theory of value in both these types of work. A few of Heinrich’s shorter pieces on specialist topics, such as ‘Engels’ Edition of the Third Volume of Capital and Marx’s Original Manuscript’ and ‘Capital in general and the structure of Marx’s Capital. New Insights from Marx’s Economic Manuscripts of 1861-63’, have been translated. An Introduction to all Three Volumes of Capital is his first full-length work to appear in English.

Continue reading

Recension de Michael Heinrich Karl Marx and the Birth of Modern Society: The Life of Marx and the Development of His Work (Volume I: 1818-1841)

Recension par Chris Byron de Michael Heinrich, Karl Marx and the Birth of Modern Society: The Life of Marx and the Development of His Work (Volume I: 1818-1841)

Monthly Review Press, New York, 2019. 390 pp., $34 pb

Publié sur Marx & Philosophy Review of Books, le 3 juin 2020

Michael Heinrich opens the first volume of his biography on Marx and the modern society he grew up in by noting that ‘Marx probably would not have wanted a biography, and certainly not one planned for multiple volumes’ (9). Seeing as Marx did not desire a personal biography, and that dozens already exist, Heinrich’s project raises the question: why write this book at all? While this review will diverge from the ubiquitous praise being offered elsewhere and offer some slightly critical commentary, it can confidently be said that Heinrich’s completed biographical series will easily eclipse previous Marx biographies. In fact, it is doubtful that the problems outlined below will reemerge in subsequent volumes.

Continue reading

Notes de lecture par Paul Raekstad de Dan Swain, None So Fit to Break the Chains: Marx’s Ethics of Self-Emancipation (20 septembre 2020)

Notes de lecture par Paul Raekstad de Dan Swain, None So Fit to Break the Chains: Marx’s Ethics of Self-Emancipation (20 septembre 2020)

Leiden, Brill, 2019. 224pp., €110.00 hb.
ISBN 9789004315778

Publié sur Marx Philosophy Review of Books

Marx famously proclaimed that ‘the emancipation of the working classes must be conquered by the working classes themselves’ (Marx & Engels, 1955, p. 288), yet few thinkers go on to explore what that involves in detail. Dan Swain’s new book is an exception to this trend. Consistently clear and impressively wide-ranging, it offers an excellent resource for Marxists who take self-emancipation seriously.

Continue reading

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich, juillet 2020

Profit raten: On Coronavirus and Crisis — Michael Heinrich

 

Translated from the German by Alexander Locascio

Ever since the coronavirus started keeping the world on edge, there have been arguments about how to interpret what’s happening. [1] From the far-right, we’ve been getting primarily absurd conspiracy theories. Liberal conservatives such as the historian Paul Nolte [2] regard it as the greatest rupture since the end of the Second World War, but have problems determining more precisely what the content of this rupture is.

Continue reading

Bibliographie de Michael Heinrich

Sur cette page de liremarx, vous trouverez la bibliographie la plus complète aujourd’hui de Michael Heinrich. L’importance de sa contribution ainsi que les fils rouges de ses recherches en ressortent d’autant plus aisément. Vous trouverez les liens actualisés vers ses textes en différentes langues, encore trop peu malheureusement en français. A consulter ici.

Marges de Marx, par Frédéric Monferrand au sujet de Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie

Incontournable publication de textes sur et de Marx, dans un format original, mais qui permet de restituer une pensée complexe et riche, Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie fera l’objet d’une note de lecture du site liremarx. En attendant celle-ci, nous relayons ce compte-rendu de lecture de Frédéric Monferrand publié en juin 2020 dans La vie des idées, à lire donc ici.

N’hésitez pas non plus à consulter l’excellent site internet de l’éditeur consacré à cet ouvrage, ici.

 

Une troisième MEGA? Entretien avec Jacques Grandjonc, 1993

Marx-Engels-Gesamtausgabe (MEGA) - Blog | IISGProfesseur de civilisation allemande à l’Université de Lyon puis à celle d’Aix-Marseille, Jacques Grandjonc (1933-2000) explora en archiviste, historien, démographe et philologue l’émigration allemande au XIXe siècle. Il présenta dans le Dictionnaire de Maitron et, surtout, dans Marx et les communistes allemands à Paris la vie de ces proscrits qui, entre la Ruhr, Bruxelles, Paris et Londres, mangèrent le « pain amer de l’exil ». Il dirigea également des travaux sur l’internement d’Allemands et d’Autrichiens avant et pendant la Seconde Guerre mondiale (Zone d’ombres, 1933-1944). Au début des années 1990, il fut, avec l’aide de l’Institut d’histoire sociale d’Amsterdam et de la Maison Karl-Marx de Trèves, le principal artisan de la reprise, sous de nouveaux critères — non politiques —, de l’édition des œuvres complètes de Marx et d’Engels (MEGA). Dans cet entretien édité en 1993, Jacques Grandjonc retrace les enjeux historiques et politiques qui ont traversé l’histoire des éditions complètes de Marx et Engels.

A lire ici.

Notes de lecture. Alain Bihr, La logique méconnue du Capital, 2010.

Amazon.fr - La logique méconnue du - Bihr, Alain - LivresAlain Bihr, La logique méconnue du Capital, 2010.

Cet ouvrage remarquable d’Alain Bihr, à qui l’on doit notamment l’impressionnante œuvre portant sur la « Préhistoire du capitalisme », est paru en 2010 aux éditions Page 2. Il réussit l’exercice assez complexe de résumer les trois livres du  Capital en quelques 120 pages. Ce travail de synthèse permet à qui n’a pas lu les trois livres du Capital d’en avoir un aperçu à la fois précis et didactisé de manière concise. A conseiller donc vivement à qui veut s’initier à la logique qui articule les trois livres, mais peut-être plutôt à des personnes ayant déjà lu au moins le Livre I.

 

Continue reading