Archives de catégorie : Recensions

Recension : Michael Quante, Der unversöhnte Marx. Die Welt in Aufruhr, Mentis, 2018.

Der unversöhnte Marx – Die Welt in Aufruhr | Brill

Ce petit ouvrage paru en 2018 aux éditions Mentis est composé de trois articles rédigés par l’auteur pour des revues et des journaux, accompagnés d’une interview de l’auteur réalisée en 2017, ainsi que d’une imposante introduction rédigée à cette occasion. Michael Quante est particulièrement connu en Allemagne pour son édition commentée des Manuscrits de 1844 chez Suhrkamp parue en 2009, ainsi que pour son « Manuel Marx » coédité avec David Schweikhard (Marx Handbuch. Leben – Werk – Wirkung, 2015).

Continuer la lecture

Recension : Terre et capital. Pour un communisme du vivant, Paul Guillibert, éditions Amsterdam, 2021.

Terre et capital - Pour un communisme du vivant de Paul Guillibert - Grand  Format - Livre - Decitre

L’ouvrage est la thèse de philosophie (remaniée) de Paul Guillibert (université Paris-Nanterre). Dans ce livre, l’auteur entend « actualiser le projet communiste » pour l’adapter à l’urgence climatique en intégrant les non-humains dans l’équation stratégique. Pour cela, il serait nécessaire de se libérer de certains présupposés qui sont associés à la notion de communisme telle qu’elle s’est développée à partir des écrits de Marx, à l’instar du productivisme. Il s’agit pour l’auteur de transformer l’ordre existant en prenant en compte les non-humains, en intégrant les conditions environnementales de l’histoire humaine. L’auteur défend un « communisme vivant » qu’il définit à partir de L’Idéologie allemande comme un mouvement « attentif aux formes immanentes du mouvement réel d’abolition de la valeur » 1. Pour Paul Guillibert, il faut « inscrire à l’agenda du communisme la défense des ‘communs multispécifiques’ » 2. Il entend ainsi tracer une troisième voie entre l’anti-naturalisme des sciences sociales et le naturalisme naïf du retour à la terre.

Continuer la lecture

Recension : Marx, Dead and Alive. Reading Capital in Precarious Times, Andy Merrifield, Monthly Review Press, 2020

Marx, Dead and Alive: Reading Capital in Precarious Times - Merrifield, Andy - Livres - Amazon.frCe livre se présente comme un essai littéraire, le témoignage de la rencontre entre un homme, Marx et le monde qui nous entoure. L’auteur nous raconte sa nouvelle rencontre avec le Capital, et nous plonge simultanément dans les conditions de son écriture. L’alternance qui se trouve dans le titre entre mort et vivant est structurante, le regard se pose successivement sur la tombe de Marx et sa vie. A l’aide de comparaison avec des auteurs contemporains de Marx comme Gogol ou Dickens, il donne une profondeur littéraire et vivante à ce qui parfois peut avoir l’aspect d’une description froide et abstraite du fonctionnement du capitalisme. En mettant par exemple en parallèle les propos de Marx sur l’habit (exemple utilisé dans le Capital pour développer la forme-valeur) et les habits qu’il portait effectivement, il fait s’immiscer une autre dimension : celle de la corporéité brute subissant la misère de plein fouet.

Continuer la lecture

Recension : Oliver Schwedes, Verkehr im Kapitalismus [Le transport dans le capitalisme], transcript, 2e édition, 2021.

Verkehr im Kapitalismus bei transcript VerlagCe livre propose d’utiliser l’analyse de Marx pour étudier le rôle du transport dans l’économie capitaliste. En gardant comme objectif de déterminer les possibilités d’action en termes de choix politiques, l’auteur donne à voir les obstacles provenant spécifiquement de la structure même du capitalisme qui obstruent le champ d’action autant des individus que des groupes sociaux à l’intérieur de la société. L’articulation principale étant entre « économie politique » et « transport » ce livre doit nécessairement retenir notre attention.

Continuer la lecture

Recension : Kohei Saïto, La nature contre le capital. L’écologie de Marx dans sa critique inachevée du capital (Syllepse & Page 2, 2021).

La nature contre le capital - Editions SyllepseIntroduction

Ce livre se présente comme une réponse à la vague de littérature sur l’écologie chez Marx qui a déferlé depuis la fin des années 1990. L’objectif de toute contribution sur l’œuvre de Marx portant sur cette question spécifique consiste à déconstruire l’idée selon laquelle Marx serait productiviste, cultiverait un fétichisme des forces productives, ou bien encore serait « prométhéen » au sens où il aurait « une foi inébranlable dans le progrès allant jusqu’à penser qu’avec le développement de la technologie, l’être humain serait en mesure de manipuler le monde avec de plus en plus d’efficacité et de plus en plus à sa convenance » 1.

Cependant il s’agit aujourd’hui aussi de répondre aux contributions qui se sont justement données pour tâche de déconstruire cette idée, et Kohei Saïto estime que leur point commun est qu’elles cherchent à révéler la nature écologique de la critique marxienne du capitalisme en s’appuyant sur des passages isolés dans l’œuvre de Marx, et donc donnent ainsi l’impression « que celui-ci ne s’occupait de cette thématique que sporadiquement, et non systématiquement » 2. Il s’agit également de répondre à l’idée répandue maintenant dans les recherches marxologiques – et initiée par Alfred Schmidt dans son étude sur le concept de nature chez Marx – que ce dernier aurait simplement repris la théorie du métabolisme de Moleschott 3, ou encore subit l’influence de Ludwig Büchner 4.

Continuer la lecture

Présentation de nouvelle parution: Lexique Marx II, « Révolution », L. Janover, M. Rubel, Smolny 2021

Ce vendredi 30 avril 2021 paraît le deuxième volume du « Lexique Marx ». Cet ouvrage s’inscrit dans le projet de publication des articles commis par Louis Janover et Maximilien Rubel entre 1978 et 1985 dans les « Etudes de marxologie » en vue d’un « Lexique Marx ». Il réunit deux articles qui divisent en deux ce deuxième volume du projet éditorial porté par le collectif d’édition Smolny.

Il est indiscutable que la conception que l’on a de la société socialiste implique d’emblée celle du mouvement qui y mène, la révolution. Pour autant, on ne peut pas se satisfaire de déclarations semblables à celles que l’on peut glaner dans l’Idéologie allemande comme « le communisme, c’est le mouvement réel qui abolit l’état actuel ». Si l’on sait que Marx se qualifiait lui-même de « révolutionnaire », on sait donc moins quel sens il entendait prêter à ce qualificatif dont il s’est fréquemment revendiqué.

Continuer la lecture

Introduction à Marx, Pascal Combemale, La Découverte, 2006 (2018).

Introduction à Marx - Pascal Combemale | Cairn.info

Parsemé d’encadrés mettant le focus sur des notions-clés en proposant des synthèses sur les débats actuels et anciens sur ces notions, l’ouvrage déroule l’oeuvre et la vie de Marx sans considérer son œuvre « comme un système clos, achevé, sans failles » 1. Cette approche de l’évolution de la théorie et de la critique de Marx est essentielle et peut correspondre à une certaine analyse de l’élaboration du Capital en deux phases: la première étant celle des six livres, qui s’étend des années 1850 aux années 1861-1863, incluant les Grundrisse, la Contribution et les Théories sur la plus-value, et la seconde, le Capital en quatre livres, s’étendant de 1863 à 1881, incluant les Notes sur Wagner 2. Cependant, l’auteur ne parvient pas toujours à tenir cette promesse  dans sa « reconstruction », il identifie par exemple un « fil directeur » qui pourrait être la « critique de l’aliénation, à condition de ne pas en faire un invariant anthropologique » 3.

Continuer la lecture

Dick Howard, Marx. Aux origines de la pensée critique, Le bien commun, 2001.

Marx : Aux origines de la pensée critique: Amazon.fr: Howard, Dick: LivresDick Howard est un professeur retraité, il est édité en France notamment dans la revue « Esprit » au sujet des USA, sur Habermas (2015), André Gorz (2014), dans la revue « Projet », dans la revue du MAUSS, et Critique. Il est notamment connu pour son livre Aux origines de la pensée politique américaine (Hachette Pluriel 2008). Il a étudié avec Paul Ricoeur à Paris, a travaillé avec Claude Lefort, Castoriadis et Habermas. On peut notamment lire cet article de lui : Lectures de Marx par la Nouvelle gauche en 1968.

L’ouvrage propose un retour au « Marx philosophe », sa critique de l’économie politique aurait en effet été la brèche dans laquelle a pu se glisser le totalitarisme. Cette idée est un lieu commun bien erroné, qui sous-tend en général les entreprises théoriques ayant pour ambition de retrouver la philosophie de Marx, autrement dit, de le vider de son contenu politique révolutionnaire. L’auteur reconnaît dans l’introduction sa dette à l’égard de Castoriadis et Lefort, présence que nous retrouvons dans un discours constant sur « le » politique, assez peu voire pas du tout défini, et surtout dans le chapitre conclusif : « Critique, utopie et politique démocratique ».

Continuer la lecture

Relire Le Capital, PUF, 2009, Ouvrage coordonné par Franck Fischbach

Marx. Relire Le Capital - Franck Fischbach - Débats philosophiques - Format  Physique et Numérique | PUFCet ouvrage, publié en 2009 aux PUF rassemble différents articles sur Marx, et non sur le Capital comme le suggère le titre. Franck Fischbach annonce dans la présentation générale qu’il ne s’agit pas de se limiter à une exégèse de Marx et de constater que tel ou tel auteur aurait fait des « contre-sens » sur Marx 1. Il ne s’agit donc pas de critiquer le ou les marxismes « au motif qu’une telle critique serait le préalable nécessaire à l’ouverture d’un accès au texte même de Marx, comme si ce texte reposait quelque part tel un trésor inaccessible à ceux qui commenceraient par le débarasser de toutes les scories accumulées par le temps » 2. En effet, les contre-sens dans l’histoire du marxisme, comme celui de Lukacs avec la théorie de la réification, ont été productifs.

Pourtant, les articles qui composent l’ouvrage vont faire ce détour par les lectures dans le marxisme du texte de Marx, ce qui est une démarche assez naturelle en fait, de même que de les interroger. Par ailleurs, les articles qui composent cet ouvrage vont, pour la plupart, bien proposer des lectures qui comportent des contre-sens, serait-on alors en droit de les interroger dans leur rapport au texte après cette présentation ?

Continuer la lecture

Maurice Dommanget, L’Introduction du marxisme en France, 1969

En 1969, il existe encore assez peu de contributions francophones sur ce sujet: la manière dont effectivement Marx a été lu et a été présent dans le mouvement ouvrier en France. Et aujourd’hui encore. Une des premières contributions sur la pénétration du marxisme en France date de 1947, elle est d’Alexandre Zévaès. On trouve aussi quelques indications dans l’Histoire du socialisme européen d’Elie Halévy (quelques chapitres) en 1948, et dans la Tragédie du marxisme de Michel Collinet (quelques passages), aussi de 1948 ou encore dans Karl Marx et la Commune de Jean Bruhat, (in Cahiers du Bolchevisme, 1933) et enfin Karl Marx et le mouvement ouvrier français après la Commune d’André Ferrat, (in Cahiers du Bolchevisme, 1933). Par la suite, les différentes évolutions qu’ont pu connaître le marxisme ne s’interrrogent plus spécifiquement sur la manière dont Marx a effectivement imprégné ou non les milieux ouvriers. Cette étude de Maurice Dommanget, aussi courte soit-elle, nous permet de dresser un triste constat: Marx allait rester longtemps inconnu en France dans les milieux ouvriers.

Continuer la lecture

Marx avant Marx, Recension par Sonia Dayan Herzbrun de Karl Marx et la naissance de la société moderne, Michael Heinrich.

 Recension parue le 19 janvier 2020 sur le site enattendantnadeau.fr

Karl Marx et la naissance de la société moderne, de Michael HeinrichL’ouverture des archives a permis, depuis 1975, d’accéder progressivement à tous les textes de Marx et d’Engels, y compris des lettres et des manuscrits inédits, et d’en envisager l’édition. Ce que l’on appelle maintenant la MEGA2 (Marx-Engels-Gesamtausgabe) pourrait comprendre finalement plus de cent vingt volumes. Michael Heinrich a su exploiter cette mine pour révéler aux lecteurs des aspects inconnus de Marx, comme sa fréquentation des tavernes ainsi que ses essais poétiques, et faire revivre le monde dans lequel il évoluait, avec ses contraintes, ses espoirs, ses débats d’idées.

Continuer la lecture

About the movie The young Karl Marx, Michael Heinrich, 2018

The Young Karl Marx

Written in English by Michael Heinrich; edited by Alex Locascio. on MR online: here

This a very professional movie made by a leftist director (Raul Peck), starring a number of rather good actors. It covers the time between 1842, when Marx was the chief editor of the Rheinische Zeitung, and early 1848, when the “Communist Manifesto” was finished. The movie focuses not only on the friendship between two young men whose theories became later enormously influential, Karl Marx and Frederick Engels; it also considers the relationships of these two men with their female partners, Jenny von Westphalen and Mary Burns, and the important role these women played. Compared with some older productions from Soviet Union and East Germany, this movie is much better in all respects.

Continuer la lecture

Richard Westra, Jan Hoff Marx Worldwide: On the Development of the International Discourse on Marx since 1965

Récension publiée sur Marx &  Philosophy Review Books

Jan Hoff’s Marx Worldwide provides a masterful examination of development trends in Marx studies from the 1960s to present. There is no other book I am aware of which covers its ground in terms of breadth and overcoming of language barriers; the latter in particular has acted as a huge impediment to circulation of innovative thinking in Marxism – sometimes blocking its spread for decades allowing theorizations to be inadvertently heralded as original in one linguistic region when, in fact, their problematic had initially been explored much earlier in another.

Continuer la lecture

Lexique Marx: Etat / Anarchisme, de Louis Janover et Maximilien Rubel, 2020

ImageLe projet porté par le collectif d’édition Smolny se propose de réunir, en conservant un ordre qui soit cohérent avec le contenu même des articles, les articles de Maximilien Rubel et de Louis Janover qui devaient composer le Lexique de Marx, projet qui ne fut jamais complètement finalisé. À double titre : que se soit du fait que les articles « publiés » n’étaient pas considérés comme dans leur forme définitive, ou parce que d’autres encore sont restés complètement inédits. En effet, l’avertissement qui est reproduit au début du premier volume, affirme d’ailleurs que les articles tels qu’ils sont publiés dans les Études, ne sont que la matière qu’il faudra condenser pour arriver à la forme finale des entrées du Lexique, à paraître au Seuil… et qui ne vit donc jamais le jour. En fait, ces articles publiés sont très construits et, si ils ont parus dans les Études, on peut raisonnablement penser que les auteurs estimaient que sous cette forme ils étaient proches de l’objectif annoncé. Grâce à Louis Janover ce Lexique pourra être complété par les textes inédits qui ne sont pas parus dans les Etudes.

Continuer la lecture

Marges de Marx, par Frédéric Monferrand au sujet de Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie

Incontournable publication de textes sur et de Marx, dans un format original, mais qui permet de restituer une pensée complexe et riche, Le dernier Marx paru aux éditions de l’Asymétrie fera l’objet d’une note de lecture du site liremarx. En attendant celle-ci, nous relayons ce compte-rendu de lecture de Frédéric Monferrand publié en juin 2020 dans La vie des idées, à lire donc ici.

N’hésitez pas non plus à consulter l’excellent site internet de l’éditeur consacré à cet ouvrage, ici.

 

Notes de lecture. Alain Bihr, La logique méconnue du Capital, 2010.

Amazon.fr - La logique méconnue du - Bihr, Alain - LivresAlain Bihr, La logique méconnue du Capital, 2010.

Cet ouvrage remarquable d’Alain Bihr, à qui l’on doit notamment l’impressionnante œuvre portant sur la « Préhistoire du capitalisme », est paru en 2010 aux éditions Page 2. Il réussit l’exercice assez complexe de résumer les trois livres du  Capital en quelques 120 pages. Ce travail de synthèse permet à qui n’a pas lu les trois livres du Capital d’en avoir un aperçu à la fois précis et didactisé de manière concise. A conseiller donc vivement à qui veut s’initier à la logique qui articule les trois livres, mais peut-être plutôt à des personnes ayant déjà lu au moins le Livre I.

 

Continuer la lecture

Notes de lecture: Jon Elster, Leibniz et la formation de l’esprit capitaliste, Aubier 1975

Amazon.fr - Leibniz et la formation de l'esprit capitaliste - Elster, Jon - LivresJon Elster, Leibniz et la formation de l’esprit capitaliste, Aubier 1975

Jon Elster est un précurseur de ce qu’il convient de qualifier de « marxisme analytique ». Ce courant s’ouvre notamment avec la publication en 1978 de Karl Marx’s Theory of History : a Defence de Gerald A. Cohen.

Continuer la lecture

Maximilien Rubel : Marx théoricien de l’anarchisme

Maximilien Rubel : Marx théoricien de l’anarchisme

Cet essai paru en 1973 condense la thèse qui traverse l’ensemble de l’oeuvre de Maximilien Rubel, grand éditeur de Marx aux côtés notamment de Louis Janover pour la collection de La Pléiade. Il s’agit pour Rubel de donner les éléments permettant de rendre Marx encore efficient aujourd’hui.

Continuer la lecture

Rolf Hecker : Springpunkte. Beiträge zur Marx-Forschung und « Kapital »-Diskussion

Rolf Hecker : Springpunkte. Beiträge zur Marx-Forschung und « Kapital »-Diskussion (Contributions à la recherche sur Marx et aux discussions sur le Capital).

Dans ce livre paru en 2018, Rolf Hecker retrace l’histoire des éditions de l’oeuvre de Marx. Il est divisé en trois grandes parties, la première porte sur l’histoire du Capital (Zur Geschichte des « Kapitals ») la deuxième porte sur les débats touchant à la théorie de la valeur de Marx (Zur Debatte um Marx’ Werttheorie), et la dernière sur la réception du Capital au 19e siècle (Zur « Kapital » Rezeption im 19. Jahrhundert).

Continuer la lecture